Saint Jacques Des Blats (Reportage) -15-

Récit d’un WE VTT dans le Cantal.

29/08/2011 :

J’apprends que je vais aller travailler quelques jours dans le Cantal, première chose qui me vient à l’esprit : profiter de l’occasion pour faire du VTT dans la région !

31/08/2011 :

J’essaye depuis 2 jours de trouver une rando ou un guide pour découvrir la région à VTT, sans succès…L’option carte IGN pour une rando solitaire semble pointer le bout de son nez.

Mais le hasard fait bien les choses : racontant mes malheurs à Jean-Michel, patron du restaurant où je mange tous les midis, j’apprends qu’un de ses amis, un autre Jean-Michel, est un membre actif d’une association VTT dans le Cantal : les Dériv’Chaines !

Au pied de fouet

Contact est pris avec ce dernier, tout va très vite : Rendez-vous le 10/09 à St-Jacques des Blats à 12h30 pour une sortie de 33km (D+ : +/- 1350m), niveau annoncé : rouge avec des passages techniques (je n’ai même pas idée de ce qui m’attends…)

09/09/2011 :

Arrivée à Clermont-Ferrand à 8h15, je passe la journée à Ydes pour le travail. La route vers Saint Jacques des Blats me révèle, en partie, la beauté du département. Je traverse les herbages près de Salers (j’apprendrais plus tard qu’on ne prononce pas le ” s ” à la fin, on ne dit pas ” Parisss ” comme me le rappelle Jean-Michel, pas faux).

2

N.B. : Photo prise depuis la voiture, sympa l’effet non ?

10/09/2011 :

La journée tant attendue est arrivée, je dois d’abord aller récupérer un vélo de location à la station de ski du Lioran : un Scott Spark 50.

3

Belle bête non ? Je parle du vélo bien sûr…

12h30 : Tout le monde est à l’heure, les présentations faites, tous en selle et c’est parti pour ma première rando en montagne, direction le Griou !

4

13h00 : Premières montées et premières discussions avec les Deriv’Chaines, je découvre un groupe de potes qui n’est pas là pour se prendre la tête mais bel et bien pour profiter à fond.

5

6

14h10 : Descente par une piste de ski avant de monter vers le Griou

7

Certains y arrivent mieux que d’autres :

8

15h00 : La montée vers le Griou est vraiment longue !

9

Avant cette rando je croyais sincèrement être un bon grimpeur, grave erreur ! A la moitié de la montée je ne suis plus lucide, le souffle me manque, je perds l’équilibre…Il va falloir s’entraîner pour arriver ne serait-ce qu’au niveau moyen d’un Deriv’Chaines.

15h22 : Une bonne partie du groupe m’attends en haut depuis quelques minutes…

100

Je fini par arriver (à pied…), je comprends très vite que le Deriv’Chaines est un peu chambreur mais c’est de bonne guerre.

 

110

 

15h30 : Singletrack en direction du Griou, que du bonheur !

 

120

 

 

15h45 : Arrivée au Griou.

 

130

 

La vue est surréaliste, ça valait vraiment le coup.

 

140

 

15h50 : S’en suit une descente bien rocheuse comme un normand comme moi n’en a pas l’habitude, là aussi il me reste du travail…

 

150

 

 

16h08 : Crevaison d’Edmond, il en fallait bien un !

 

160

 

 

17h00 : arrivée à St Jacques Des Blats, on recharge les batteries comme on peut…

 

170

 

 

Bilan : Une rando mémorable, un grand merci à vous.

FIN


Reporter du jour :

Florian L.

Florian

Photos : Florian et Jeanmi

3 thoughts on “Saint Jacques Des Blats (Reportage) -15-

  1. Merci d’avoir joué le jeu en faisant le C.R. de cette sortie et merci de ton approche et de ta bonne humeur.
    Tu as bien progressé en technique et maintenant tu peux mettre minable tes potes sur tout les terrains.
    En espèrent te revoir un de ces jours dans nos montagnes.
    A bientôt.
    Jeanmi
    P.S. : Pour Paul aussi, cette journée était une première.

  2. Pas mal ton reportage Florian mais quand même, tu n’as pas la maîtrise du résumé. la dernière photo suffisait, elle nous montre :
    -L’état du bonhomme au retour (fatigue et émerveillement…)
    -ton savoir faire en terme de récupération !

    Un homme comblé, en somme (sans jeu de mot… ben oui…, LA SOMME, LA NORMANDIE !!!tout ça c’est pareil, c’est au nord de la Loire)

  3. Encore un parisien qui se traine dans la campagne avec son gros 4X4… Chapeau bas Florian, avec toute ces épreuves qui en aurai dégouté plus d’un, tu as tenu jusqu’au bout. J’espère que tu as pris du plaisir à arpenter nos montagnes. En tous cas ton bizutage est réussi.

Comments are closed.